Hôteliers pleureurs et mauvais payeurs : Les professionnels des lamentations



Depuis des lustres certains hôteliers, pour ne pas dire une certaine

majorité d’entre eux, sont devenus des professionnels des lamentations et des plaintes.

Quant aux professionnels de l’hôtellerie, ils deviennent de plus en plus une denrée rare. A tel point que plus de 80¨% d’entre eux consacrent tout leur temps à pleurer sur leur sort et à compter sur la providence.

Du coup, ils ne font aucun effort pour vendre leurs produits et attendent que la promotion institutionnelle leur apporte des clients. Conséquence logique de cette inertie, la qualité du produit se détériore et les prestations du personnel en pâtissent.

D’autant plus que ces pseudo hôteliers recrutent des gens qui n’ont rien à voir avec le tourisme et leur versent des salaires misérables. Il ne faut pas s’étonner que beaucoup d’hôtels dans un état de délabrement puisque les propriétaires de la nullité gèrent ces établissements comme on gère l’épicerie du coin.

Ils n’ont aucune notion, voire ils ignorent totalement toute approche promotionnelle pour commercialiser leurs produits. Dans le monde touristique, l’ONMT et le ministère font des actions médiatiques institutionnelles dans les marchés émetteurs. Quant auxdits professionnels, ils s’adonnent à des actions commerciales dépassées par le temps et l’évolution des technologies nouvelles de management. Ils ne prévoient jamais de budget publicitaire et s’en prennent à l'Etat en l’accusant de ne rien faire.

Ils passent leur temps à se plaindre de la lourdeur des charges et des déficits alors qu’ils gagnent de l’argent même avec 40% de taux de remplissage. Une façon de ne pas payer leurs dus notamment en matière d’impôts comme ils le font avec la taxe de promotion touristique (TPT). Depuis plusieurs années les pouvoirs publics ont beau décréter des lois pour pénaliser les mauvais payeurs mais le problème de l’encaissement du TPT n’a jamais été résolu.

Il revient toujours sur le tapis lors de la réunion du conseil d’administration de l’ONMT mais en vain. Ce qui impacte négativement le budget de promotion de l’ONMT alors que les hôteliers continuent à encaisser la TPT chez le touriste et à en profiter pour mener la belle vie et à acheter des biens.

#Tourismemaroc #TourismMorocco #marrakechnews #statistiquemaroc #statistiquetourisme #newstourisme #amhms #CNT #FNIH #INFOTOURISMMAROC #maroc #maraluxe #marrakech #morocco #riad #tourisme

0 vue

ACCES RAPIDE:

Membre:

maraluxe

Consulting MARRAKECH

Riad  MARRAKECH

2014-2019

by maraluxe​​​​